En navigant sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le vin chaud…

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le vin chaud…

…et osé demander à Google !

Ouep, c'est aujourd'hui la journée du Vin chaud, en référence à l'Oeuvre du vin chaud du soldat, un effort de guerre lors du rude hiver 1940, par la vente d'un timbre.

Certains l'aiment chaud, donc, et pas que les soldats, alors on a fait quelques recherches sur vos recherches Google, histoire de mieux vous connaître. Vos questions existentielles au sujet du vin chaud, ça nous intéresse. Décryptage ci dessous…

Vin chaud contre… le rhume, la toux, la grippe

On l’a tous entendu dire, et en plus, c’est pas faux ! 3 bonnes raisons, 1 bonne recette :

1-    L’intérêt du vin = alcool > calories > réaction énergétique > diminution de l’inflammation et neutralisation des toxines

2-    L’intérêt du chaud = transpiration > élimination plus efficace des toxines.

3-    L’intérêt du reste (ou la recette avec tous les bons ingrédients)

Le citron = acide citrique + vitamine C > anti-inflammatoire et anti-infectieux. Ne le faites pas chauffer, et ajoutez-le au dernier moment.
La cannelle = antibactérienne.
Le clou de girofle = anti-inflammatoire et un antidouleur.
Le thym = antispasmes et anti-infections.

 

Vin chaud avec… sangria, rosé, jus d’orange

Avec Sangria par contre, on est perplexes. Peut être que vous vouliez savoir si chauffer un reste de Sangria de la veille = se préparer un bon petit vin chaud. Je crois qu’au fond de vous vous connaissez la réponse, mais sinon, elle est assez simple : Ben non…

Avec rosé, pourquoi pas, mais on a fait des recherches aussi du coup, et à part sur le marché de Mulhouse, rien de bien convaincant. Maintenant si vous vouliez savoir quelle teinte de rosé vos joues vont prendre après 1, 2 ou 3 verres, on vous donne la réponse : vous serez un peu rosé, beaucoup rosé, puis rosé à la folie.

Avec Jus d’orange, si vous y tenez, mais on vous a déjà dit que ce qu’il faut c’est du citron !

Vin chaud… alsacien, anglais, allemand, amaretto

Alors ans l’ordre Oui, Non, Oui, et… c’est pas un pays ! Mais on a jeté un oeil aux recettes, et ça peut être une bonne idée, merci Google.

Vin chaud… blanc, brandy, blanc alsace

Alors la communauté semble être d’accord pour dire que si blanc, plutôt blanc d’Alsace. Ceci dit on ne va pas vous mentir, on n’a jamais essayé. Alors on attend vos commentaires, pour savoir si on devrait !

Pour ce qui est du Brandy, on en a trouvé dans la recette du Glögg. Si un Danois passe par ce Blog, il confirmera, ou pas…

Vin chaud… origine, orange cannelle, on the seine

Pour l’origine, facile ! On a demandé à Google, qui a demandé à Wikipédia, qui nous a dit « conditum paradoxum vers 20 ap. J.- C ». Ce n’est pas un code, mais si vous voulez déchiffrer, c’est par ici chez Wiki.

Pour l’orange: Arrêtez maintenant, on vous a dit que c’était du citron !

Et on finit en beauté avec « On the Seine » : ça nous plait bien, plus original qu’en haut des pistes ou au marché de noël de Strasbourg. On vote pour, et envoyez vos photos si vous testez avec votre amoureux(se).

Bon, c’était plus long qu’une recette, mais plus instructif aussi. Et si ça vous a donné envie d’un petit vin chaud, on vous propose de le préparer avec un joli rouge sur le fruit et sans trop de tannins: par exemple #ChezSimplementVin un Orélie rouge, Gamay et Merlot des Vignerons Ardechois à un prix top.

A très vite, on se tient au jus, et surtout, restez simples !

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire: