En navigant sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte

Les concepts de la Biodynamie: Les préparats 502 à 506

Les concepts de la Biodynamie: Les préparats 502 à 506

Les préparats, en biodynamie, sont utilisés à la fois dans la fabrication du compost de bouse de Maria Thun, et en direct dans les vignes, par pulvérisation. Après leur "dynamisation", principe clé de la biodynamie, on utilise dans tous les cas des doses "homéopathiques" qui ont pour but d'informer, de transmettre un message, de donner une impulsion aux plantes pour qu'elles travaillent dans le bon sens et efficacement.

505, Le chêne : il s’agit d’écorce d’un arbre du domaine, qui a été râpée et introduite dans des crânes de chevaux (il faut que ce soit un animal domestique du coin) qui sont ensuite enterrés quelques mois près d’un point d’eau.

506, Le pissenlit a quant à lui été fourré dans un mésentère de vache (pour les gastronomes, il s’agit de la partie qui tient l’intestin à l’aorte, et qu’on utilise pour faire les fameux gratons ! miam !) et également enterré quelques mois.

503, La camomille a subi le même traitement dans un intestin de vache, pendant un hiver.

502, L’achillée millefeuille a été utilisée pour remplir une vessie de cerf puis accrochée quelques mois dans un arbre avant d’être à son tour enterrée. Nous allons justement la déterrer !

504, L’ortie est attachée en bouquets serrés, que l’on enterre pendant un an à 60 cm de profondeur, dans un sol fertile, recouvert de tourbe.

C'est au domaine de la Cabotte que j'ai pu découvrir comment on les fabrique, lors d'une journée en compagnie des Biodyn Dingues Donc, une association de vignerons (mais pas que), qui mettent leurs forces en commun pour expérimenter les procédés biodynamiques dans leurs domaines, et apprendre les uns des autres. Lisez l'article ou regardez cette video pour tout savoir sur l'utilisation de ces préparats, et sur la biodynamie en général !

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire: