En navigant sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte

9 choses à savoir sur Château Crémade et l'AOC Palette

9 choses à savoir sur Château Crémade et l'AOC Palette

Château Crémade et l'AOC Palette


Il y a quelques semaines nous avons eu la chance d’être invités par Philippe Moquet pour visiter Château Crémade sur l’AOC Palette. En plus de passer un très bon moment en sa compagnie, voilà ce qu'il nous a raconté sur ses vins, ses vignes, et sur cette appellation si particulière, l’une des plus petites de France !

1/ Château Crémade est l’un des 2 domaines fondateurs de l’AOC Palette, avec Château Simone.

La Famille Rougier de Château Simone appelait déjà ses vins « Grand vin de Provence ». En 1937, ils décident de créer une AOC mais leur dossier est refusé car il existe un autre domaine qui possède les mêmes qualités que le leur: Château Crémade ! La famille Rougier les inclue donc au projet, et ensemble, ils montent un nouveau dossier.
Les aléas de la guerre entraînent quelques délais, et en 1947 la création d’une nouvelle AOC est enfin validée. Les 2 domaines fondateurs choisissent « Palette » comme nom, d’après le village situé entre les deux.
NB: C’est seulement à partir de 2018 que la mention « Membres fondateurs de l'appellation » sera ajoutée aux étiquettes de ces deux domaines.

2/ Les anciens propriétaires de Crémade n'étaient pas vignerons.

Ils produisaient du raisin de table seulement, et le reste était en fermage chez Château Simone qui a 80% de blanc sur ses propres terres. Celà a duré 36 ans avant que Sophie et Philippe Moquet reprennent le domaine, et les vignes avec.
C’est en 2001 qu’ils ont racheté ce domaine alors que Sophie sortait tout juste de l'école d'oenologie. Philippe dit volontiers que « C’est elle la chef ! » D’ailleurs c’est elle qui vinifie tout et prend les décisions quand à la production du vin.
NB: A l’époque rien n’existait pour le fonctionnement du domaine : pas de cuverie, pas de fichier client, les vignes n’étaient pas entretenues !

3/ Les vins ne sont vendus qu’au cas par cas.

Sophie n’a pas hésité à garder ses premiers vins au lieu de les vendre ! Tout comme à Villa Minna Vineyard dont on vous avait déjà parlé, les vins restent au domaine tant qu’elle ne les trouve pas au niveau qu’elle espérait. Elle garde les millésimes en tiré bouché 4 ans au moins,  mais parfois plus. Les vins sortent selon la dégustation effectuée chaque année.
NB: Les premiers vins vendus à château crémade furent ainsi du rosé. C’étaient les seuls que Sophie voulait bien lâcher !

4/ Il existe aujourd’hui 4 domaines en AOC Palette.

Le domaine Henri Bonnaud, Château Meyreuil qui a été récemment repris par des bourguignons, comme Sophie qui vient de cette région également, et Château Simone.
Même pour les domaines déjà installés, il est très compliqué d’étendre la surface viticole, et il est donc peu probable que de nouveaux domaines s’installent. Toute la terre est sacrée, les prix sont  déjà exagérés et les propriétaires savent qu’ils vont encore monter lorsqu’ils seront constructibles.
NB: Sur ces 4 domaines, Château Crémade est le seul à ne faire que du vin en AOC Palette !

5/ Château Crémade ne fait plus d’export et quasiment aucun salon.

Tout l’export et les Salons ont été arrêtés depuis 2 ans afin d'éviter de commercialiser les rouges trop tôt . Cette décision stratégique leur a permis de sauver 12%de la production. Par ailleurs, Sophie et Philippe ne prennent plus de nouveaux clients.
NB:  Du coup, ils ont décidé de plutôt chouchouter les clients qu’ils ont déjà ! Une bonne nouvelle pour nous, et donc pour vous !

6/ 80% de l’équipe de vendanges est la même chaque année.

Et ce depuis 10 ans ! C’est essentiel pour ces vignes qui sont complantées, c’est à dire que les différents cépages sont mélangés sur chaque parcelle ! De ce fait, elles n’arrivent pas à maturité au même moment. La maturité se fait  entre le 4 septembre et le 7 octobre selon le cépage.
Sophie a passé une après midi entière à expliquer les vignes et les cépages à l’équipe de vendangeurs la première année: Pourquoi il faut ramasser tel bout de la parcelle avant tel autre selon les cépages mais aussi selon le sol, la façon dont l’eau s’écoule et se stocke dans le sol lors des pluies, etc… Ce savoir se transmet maintenant des anciens vers les nouveaux, mais une grosse partie de l’équipe reste la même.

7/ L’AOC Palette autorise 25 cépages.

Et Château Crémade les utilise tous ! C’est aussi le cas de Château Simone.
L’ avantage des 25 cépages : on évite l’effet climatique ! Chaque année quelles que soient les conditions,  il y a toujours un cépage qui est bon ! Donc Sophie peut changer l'assemblage selon le millésime, pour s'assurer d'avoir toujours une matière première de qualité, et donc un vin de qualité également.
NB: Philippe aime d’ailleurs faire goûter ses vins sur des années réputées mauvaises, comme 2004 ou 2008 car c'est sur ces millésimes là que tout le travail de Sophie se révèle !

8/ La vinification vise à éliminer les risques d’oxydation, et répond à des règles très précises.

Sophie utilise des cuves tronconiques pour la vinification des rouges et des cuves inox pour le blanc et le rosé. Ils ont installé un système de thermorégulation en interne qui permet de peut gérer la température sans ouvrir les cuves. Ainsi, ils peuvent utiliser très peu de souffre car il y a moins de risques d'oxydation.
Limiter l’oxydation, c'est aussi limiter la manipulation du raisin.
La vendange avec des bennes produit une oxydation du raisin car les grains du fond sont écrasés et restent au contact de l’air. A l’inverse, les vendanges en cagette comme à Château Crémade, permettent de limiter cette oxydation.
Et puis ici, on travaille par  gravité ! Le raisin arrive directement au dessus des cuves qui sont situées un niveau en dessous. Après l’égrappage, on verse la cagette sur la table de tri et le raisin tombe directement dans la cuve.
Pour le tri, une seule règle: tout ce qui n’est pas bon à manger n’est pas bon pour aller dans la cuve !
Sophie utilise tout de même une partie de grappes pleines, et demande même parfois de mettre dans les cuves précisément 20 grappes pleines puis 3 caisses, puis 20 grappes pleines, puis 3 caisses, etc, dans cet ordre précis !
NB: Sophie a mis 5 ans à trouver la barrique qui lui convenait pour l’élevage !
Il s’agit principalement de barriques de 5eme vin, avec 10% de barriques neuves au maximum.
Sophie ne cherche pas les arômes primaires du bois mais plus la rondeur et la finesse.
L’assemblage est fait en fin d'élevage.

9/ Dans les vignes: du bio, et du neuf.

Pour renouveler les vignes trop vieilles Philippe travaille pied par pied. Il a calculé qu’il lui faudra en tout 8 ans pour renouveler les vignes avec environ 120 pieds par an. Mais c’est important pour lui car il nous explique par exemple que les vignes communiquent entre elles et s'entraident. Les vieilles ont alimenté les jeunes quand ça manquait d'eau cette année. Il n’y a pas que les arbres qui ont une vie secrète !
NB: Le domaine est en reconversion bio mais Philippe et Sophie ont décidé de ne pas revendiquer le label pour autant.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire: